Des propositions pour régler enfin les problèmes de sécurité à Gentilly

Réaction suite à la réunion du 6 juin 2019 sur les violences au 162 et à Victor Hugo

Hier soir, j’ai assisté à la réunion organisée par la Ville suite aux violences qui ont abouti à la mort d’un homme le 3 juin dernier.

✅Tout d’abord, je tiens à saluer la tenue de cette réunion. Je remercie les forces de l’ordre qui font leur travail dans des conditions difficiles et avec des moyens dérisoires.

❌J’aurais toutefois quelques regrets à exprimer. Le premier est que cette réunion n’ai pas eu lieu en mairie. La sécurité dépasse largement le quartier Victor Hugo et les événements de ces derniers jours ne doivent pas occulter le problème de fond.

❌Le deuxième regret, c’est le caractère tardif de cette réunion. Comme l’a rappelé le commissaire hier soir, les premiers affrontements ont démarré dès le 31 mars. C’était il y a plus de deux mois ! Deux mois pendant lesquels les scènes de violence et les démonstrations de force des trafiquants se sont succédées. Toutefois, le Maire, elle-même l’a déclaré, a connaissance du trafic dans nos quartiers depuis plus de 30 ans. Les habitants ont assisté ces dernières années les courses poursuites entre la police et les dealeurs qui ont parfois fini dans l’enceinte même de l’école ; à des guetteurs et leurs chaises à la vue de tous. Malheureusement, rien ou trop peu n’ont été fait jusqu’à présent. Il aura fallu attendre l’assassinat d’un homme (16 douilles ont été retrouvées sur place par la police), des balles perdues dans plusieurs appartements, la mobilisation des habitants du quartier (notamment les mamans !) et l’expression d’un ras le bol pour que ce rassemblement ait lieu.

❌Enfin, mon troisième regret est que nous sortons de cette réunion sans véritable action. Tout juste une autre demande de rendez-vous avec le ministre de l’Intérieur. Le maire a reconnu que ces réunions au ministère de l’Intérieur n’avaient jamais bouché à aucun effet concret pour les Gentilléens. Dépassée par les événements, le maire répète à l’identique un vieux scénario dont tout le monde connaît la fin.
Quant aux autres propositions, organiser un cortège dans le quartier, au-delà de l’expression d’une colère légitime, cela va-t-il résoudre le problème de fond? Enfin, une délégation en préfecture (quand, on ne sait pas !). Pour résumer dénonçons l’inaction des autres plutôt que de d’agir à notre propre niveau.
Ainsi, même après cette succession de violence, le Maire l’a concédé, elle n’est toujours pas convaincue de la nécessité d’une vidéoprotection pour les Gentilléens ! Mais que lui faut-il ?

Mais alors, qu’aurions-nous pu envisager de concret et d’efficace ?
📌D’abord, l’installation de la vidéoprotection doit être mise en œuvre sans délai. C’est une mesure que je soutiens depuis longtemps et qui fonctionne de manière efficace dans d’autres villes. Toutes les villes alentours en sont dotées.
Aussi, je déposerai un vœux lors du prochain conseil municipal en ce sens : le temps n’est plus la tergiversation : mon vœux proposera une étude sans délai de la mise en place de la vidéoprotection pour que le système soit fonctionnel dès septembre. Il en va de la sécurité de chacun et de la tranquillité de tous.

✅La question de l’argent doit être évacuée immédiatement. La Région a financé ces équipements dans nombre de communes et elle ne se dérobera pas de ses responsabilités si nous sollicitons son aide.
📌Il faut aussi se poser la question de la mutualisation d’un centre de supervision partagé avec plusieurs communes pour assurer en temps réel l’assistance des Gentilléens. Une personne âgée qui tombe dans une rue déserte ou un enfant qui se fait racketter peuvent ainsi immédiatement se faire secourir. Un outil d’assistance et de dissuasion particulièrement efficace dans les communes où il a été installé.

📌Il ne faut pas non plus occulter le débat sur la police municipale. C’est l’autre proposition forte que je porte depuis plusieurs années. La majorité actuelle préfère de simples ASVP qui dont le seul rôle est de verbaliser les automobilistes qui ne payent pas leur stationnement. C’est un peu de présence dans nos rues mais entre le sous-effectif et donc la rareté des patrouilles, et le manque de volonté politique sur le sujet, depuis 2013, ce service n’a pas prouvé de réels effets pour la tranquillité des Gentilléens. Pour cette raison, il faut des femmes et des hommes expérimentés, dont l’îlotage et le contact avec nos commerçants, nos artisans et la population, seront la mission principale mais également aider et accompagner les établissements scolaires face à la violence scolaire et notamment le collège Rosa Parks pour lequel le problème est particulièrement profond et dure depuis trop longtemps.

✅Avec ces deux propositions, je suis certains que des effets concrets peuvent améliorer rapidement le quotidien des Gentilléens. Toutefois, j’aimerais également porter des réflexions à plus long terme.

📌Le premier sujet est l’assistance aux familles. Nous développons des équipements sociaux qui font de l’animation mais n’apportent pas une aide pour faire face au décrochage scolaire ou à des enfants basculant dans la violence. Je ne parle même pas de l’aide aux familles avec un enfant handicapé. Il faut, la dessus, changer complètement de philosophie avec une approche globale. Partant d’un soutien à l’accueil d’un enfant pour préparer les futurs parents ou pour les personnes qui souhaitent se marier. Rien d’obligatoire mais un contenu qualitatif et gratuit afin de renforcer les familles qui sont le pilier de notre société et de l’éducation de nos enfants.

📌Il faut également mener une action de formation et d’orientation afin que les jeunes Gentilléens puissent se former et trouver un travail où ils s’épanouissent mais également où ils ont un avenir. Si, professionnellement, j’ai une affinité particulière pour les métiers du digital qui recrutent massivement et offrent des salaires intéressants, n’oublions pas les métiers manuels notamment ou encore les métiers de l’Hôtellerie et de la Restauration qui sont formés au Lycée Val de Bièvre à Gentilly.

✅Ces deux dernières actions ne produiront pas leurs effets immédiatement. En revanche, s’il faut du temps, elles auront un impact beaucoup plus fort à long terme : réduisant la misère dans notre commune et renforçant notre cohésion.

Vous l’avez compris, ces événements méritent toute notre attention. Il faut réagir vite, fort et concrètement pour redonner la sécurité et la confiance aux Gentilléens. Par ailleurs, il faut aussi travailler sur des actions de fonds qui vont permettre aux Gentilléens d’être acteurs de leur ville et de leur vie. Notamment en réduisant les inégalités et casser l’attractivité du trafic et de la délinquance. Il est plus que temps de prendre ce sujet à bras le corps et d’offrir un avenir serein à tous les Gentilléens.

One thought on “Des propositions pour régler enfin les problèmes de sécurité à Gentilly

  1. J’adhère complètement à cette proposition de vidéo surveillance . Nous avons la chance d’habiter dans un quartier pavillonnaire de Gentilly . Ce quartier a une population de famille avec enfants ou de personnes âgées .
    Nous constatons une dégradation de sécurité et un abandon de la municipalité et des pouvoirs publics .
    Il faut mettre en place comme vous l’avez si bien dit une solution qui est reconnue par beaucoup de ville et permets de venir en aide au plus démunis .
    Merci de continuer votre action

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.